• La capsule

    La capsule

    qui entoure les implants

Il faut distinguer l'enveloppe de la prothèse, qui est ce qui renferme le contenu de la prothèse (gel de silicone ou sérum physiologique), de la capsule péri-prothétique.

La capsule est une sorte de seconde enveloppe qui est formée par les tissus entourant la prothèse, donc par l'organisme, dans les quelques mois suivant l'intervention. C'est donc un tissu vivant, qui appartient à la patiente et non à la prothèse, et qui finit par envelopper complè!tement la prothèse, la séparant donc des tissus environnants notamment la glande mammaire.

Cette capsule est d'une importance fondamentale, à deux points de vue, sur la qualité globale de l'augmentation mammaire, et sur la protection qu'elle procure en cas de rupture d'une prothèse.

Rôle de la capsule sur la qualité du résultat

La capsule entoure la prothèse et participe ainsi, en fonction de son épaisseur, au maintien de cette prothèse dans le sein et à la souplesse du sein. Plus la capsule est fine, moins le maintien est important, mais plus la souplesse du sein est bonne. Inversement plus la capsule est épaisse, meilleur est le maintien, mais moins bonne est la souplesse du sein. L'idéal est d'obtenir le compromis d'un maintien correct et d'une bonne souplesse. Or il n'est pas possible de choisir l'épaisseur de la capsule ; celle-ci dépend de la tolérance de la prothèse par l'organisme. Schématiquement :

- si l'organisme accepte plutôt bien les implants : la capsule est fine, les seins sont souples car les implants sont mobiles ; les implants ont tendance à se positionner bas dans les seins car ils sont peu soutenus, donnant une forme plutôt naturelle de goutte d'eau avec plus de volume sur le bas des seins que sur le dessus ; le risque si la capsule est vraiment trop fine est le déplacement anormal des des implants, vers le bas ou l'extérieur notamment.

- si l'organisme accepte moins bien les implants : la capsule est plus épaisse, les seins sont moins souples car les implants moins mobiles ; les implants ont tendance à se positionner plus haut car ils sont plus soutenus, donnant plus de volume au niveau du décolleté ; le risque si la capsule est vraiment trop épaisse est le déplacement anormal des implants vers le haut, leur manque de mobilité, le manque de souplesse de la poitrine, on parle alors de coques

La forme des seins après l'intervention ne dépend pas uniquement de l'épaisseur de la capsule et de la position que prendont les implants dasn les mois suivant l'intervention, mais c'est un facteur cependant très important.

D'une façon générale, il est préférable d'avoir une capsule plutôt fine qu'épaisse, et fort heureusement, les implants sont plus souvent bien tolérés que mal. Mais il est impossible avant l'intervention de prévoir quelle sera la tolérance des implants, donc l'épaisseur des capsules. Il y a donc une part imprévisible dans la qualité du résultat final, que la patiente doit accepter.

Intérêt de la capsule en cas de rupture d'un implant

La capsule est très utile lorsqu'il se produit une rupture de prothèse remplie de gel de silicone. En effet elle est relativement étanche au silicone dans un premier temps est sert de barrière contre la diffusion du gel dans le reste du sein. Progressivement cependant, le gel peut s'incruster dans la capsule et finir par la traverser ; ce phénomène est lent, il se produit sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Tant que le gel de silicone, après rupture de la prothèse est encore contenu par la capsule, on parle de rupture intra-capsulaire ; lorsqu'une partie du gel a traversé la capsule, on parle de rupture extra-capsulaire. Quoiqu'il en soit, une prothèse rompue doit toujours être changée.

En savoir plus sur la surveillance des implants mammaires.