Chirurgien esthétique Annecy genève lausanne lyon aix chambéry grenoble

Tarifs des prestations du Dr Bottero

Honoraires de consultation

 1ère consultation pour avis 70 à 110 €
 2ème consultation avant chirurgie 30 à 90 €
 Contrôle > 3 mois 30 à 60 €

Les consultations de contrôle dans les 3 mois après une intervention sont incluses dans le devis de l'acte effectué.

Les honoraires de consultation en vue d'une chirurgie non prise en charge par l'assurance maladie ne sont pas remboursables, ni par l'assurance maladie, ni par votre mutuelle généralement. Les honoraires de consultation en vue d'une chirurgie prise en charge par l'assurance maladie sont remboursables partiellement - en savoir plus.

Coût des interventions

Le coût habituel des principales interventions de chirurgie esthétique pratiquées par le Dr Bottero est indiqué sur ce site dans les différents chapitres des interventions. Vous pouvez les retrouver dans la liste ci-contre.

Les tarifs indiqués le sont à titre indicatif. Ils correspondent aux cas les plus fréquents. Les honoraires et frais liés à chaque intervention sont variables et déterminés par le chirurgien à l'issue de votre première consultation ; ils dépendent du temps passé et de la complexité de la prise en charge, et sont sytématiquement précisés dans un devis.

La chirurgie plastique regroupe des interventions dites de chirurgie esthétique, habituellement non prises en charge par l'assurance maladie, et des interventions de chirurgie reconstructrice, parfois prises en charge. La limite entre ces deux catégories de chirurgie plastique est en fait extrêment floue, mais des règles dictées par l'assurance maladie en matière de remboursement doivent être respectée.

Interventions non prises en charge par l'assurance maladie

La plupart des interventions de chirurgie plastique ne sont pas prise en charge par l'assurance maladie, ni par les mutuelles. Un devis personnalisé est établi à l'issu de votre consultation, comprenant l'essentiel des frais à prévoir, honoraires de chirurgien et d'anesthésiste, frais de bloc opératoire et d'hospitalisation, dispositifs médicaux (par exmple des implants mammaires).

Le devis ne comprend jamais :

- les consultations pré-opératoires de chirurgie et d'anesthésie

- les examens pré-opératoires prescrits par le chirurgien ou l'anesthésiste

- les prescriptions post-opératoires éventuelles d'examens, de médicaments, de pansements ou de dispositifs médicaux divers

- les frais liés à une éventuelle prolongation d'hospitalisation, ou à la survenue d'une complication.

Aucun arrêt de travail ne peut être pris en charge par l'assurance maladie.

Interventions prises en charge par l'assurance maladie

Certaines interventions de chirurgie plastique sont prises en charge par l'assurance maladie, sous certaines conditions. Cela concerne les rhinoplasties, les otoplasties, les augmentations et réductions mammaires, les abdominoplasties, et les nymphoplasties (liste non exhaustive, correspondant aux interventions les plus souvent pratiquées par le Dr Bottero).

La prise en charge par l'assurance maladie est généralement partielle, et dépend du type d'intervention et du secteur d'activité du chirurgien. La participation de votre mutuelle vient généralement compléter celle de l'assurance maladie et varie selon votre contrat.

Le Dr Luc Bottero n'est pas conventionné avec l'assurance maladie. Il détermine librement le montant de ses honoraires. Le remboursement par l'assurance maladie lorsqu’il peut exister se fait sur la base d'un tarif dit d'autorité, dont le montant est très inférieur aux tarifs de remboursement pour les médecins conventionnés. Lorsque votre médecin vous propose de réaliser certains actes qui ne sont pas remboursés par l'assurance maladie, il doit obligatoirement vous en informer. Dans tous les cas, il doit fixer ses honoraires avec tact et mesure. Pour plus d'informations vous pouvez consulter l'annuaire santé du site internet ameli.fr .

 


En savoir plus ... qu'est-ce qu'un chirurgien non conventionné ?

Ne concerne que les interventions de chirurgie plastique qui sont parfois prises en charge par l'assurance maladie.

L'assurance maladie fixe pour chaque intervention de chirurgie plastique pouvant être prise en charge un tarif de base.

Un médecin, ou chirurgien, a la possibilité de signer ou non avec l'assurance maladie une convention, qui lui permet, s'il respecte plus ou moins ce tarif de base, de bénéficier d'avantages financiers, variables selon la convention signée. Il existe ainsi 3 secteurs d'activité des médecins vis à vis de l'assurance maladie : les médecins conventionnés en secteur 1, conventionnés en secteur 2 (honoraires libres), et les médecins non conventionnés (honoraires libres également). Il existe très peu de chirurgiens plasticiens en secteur 1, la plupart exerçent en secteur 2 (conventionnés à honoraires libres), et certains en secteur non conventionné comme le Dr Bottero. C'est par soucis de liberté vis à vis des tutelles, et pour se consacrer aux soins apportés aux patients, sans tenir compte de contraintes financières, qu'un médecin choisi de ne pas être conventionné. Il faut savoir que la prise en charge des actes de chirurgie plastique par l'assurance maladie (tarif de base) est très faible ; l'impact financier pour le patient du non conventionnement de son chirurgien l'est également le plus souvent.

Prise en charge des interventions chirurgicales

Il est tout d'abord important de préciser que les frais d'hospitalisation, de bloc opératoire, d'anesthésie, de traitements, soins ou examens pré- ou post-opératoires sont remboursés de la même façon que votre chirurgien soit conventionné ou pas. Les différences selon le secteur d'activité du chirurgien concernent les honoraires de chirurgie uniquement.

Chirurgien conventionné  secteur 1

- a signé une convention avec l'assurance maladie (médecin"conventionné")

- est rémunéré pour chaque acte directement par l'assurance maladie, au tarif de base fixé par l'assurance

- n'est pas autorisé à demander d'autres honoraires au patient (pas de dépassements d'honoraires).

Les tarifs de base pour les interventions de chirurgie plastique prises en charge étant particulièrement bas, très peu de chirurgien plasticiens exerçent en secteur 1.

Chirurgien conventionné en secteur 2 ( ou conventionné à "honoraires libres")

- a également signé une convention avec l'assurance maladie

- peut cependant demander à ses patients un "dépassement d'honoraires" en plus du tarif  de base dont l'assurance maladie le rémunère. Ce dépassement d'honoraires peut être pris en charge par votre mutuelle, qui  vous rembourse un certain pourçentage du tarif de base, variable selon votre contrat.

Chirurgien non conventionné (parfois appelé secteur 3)

- n'a pas signé de convention avec l'assurance maladie

- est rémunéré, pour une intervention chirurgicale donnée, seulement 16% du tarif de base fixé par l'assurance maladie

- mais peut comme le médecin conventionné de secteur 2, demander au patient un dépassement d'honoraires. La mutuelle peut rembourser tout ou partie du dépassement d'honoraires, selon votre contrat, mais en se basant sur la somme correspondant à 16% du tarif de base.

Quelle différence de remboursement entre un chirurgien conventionné secteur 2 et un chirurgien non conventionné ?

La différence de prise en charge par votre mutuelle, des dépassements d'honoraires du chirurgien pour une intervention chirurgicale, entre un chirurgien conventionné secteur 2 et un chirurgien non conventionné, tient uniquement au montant sur lequel se base votre mutuelle pour calculer ce qu'elle vous rembourse : totalité du tarif de base dans le premier cas, 16 % de ce montant dans le second.

En pratique, les tarifs de base fixés par l'assurance maladie pour la plupart des actes de chirurgie plastique sont très faibles, si bien que la différence de remboursement des dépassements d'honoraires par la mutuelle est peu différente entre les deux cas.

Exemple d'une réduction mammaire bilatérale prise en charge

- tarif de base fixé par l'assurance maladie au 01-01-2021 : 149,07 € pour un chirurgien conventionné de secteur 2, et 23,85 € pour un chirurgien non conventionné (c'est la rémunération du chirurgien par l'assurance maladie en l'absence de dépassement d'honoraires)

- pour un dépassement d'honoraires de 3500 €, demandé par un chirurgien conventionné secteur 2 ou non conventionné, si vous avez une mutuelle vous prenant en charge à 200 %, elle vous remboursera 149,07 euros dans le premier cas, 23,85 € dans le second. Pour une mutuelle prenant en charge à 400 %, votre remboursement sera de 447,21 € dans le premier cas (3 x 149,07), 71,55 € dans le second (3 x 23,85). Pour une mutuelle remboursant aux frais réels, les 3500 € vous seront remboursés dans les deux cas.

Exemple de reste à charge (en euros) pour la patiente, pour une réduction mammaire avec dépassement d'honoraires de 3500 €, selon le chirurgien et le contrat de mutuelle.

   mutuelle à 200 %  mutuelle à 400 %  mutuelle aux frais réels
 chirurgien conventionné secteur 2 149,07 remboursés / reste à charge 3350,93 447,21 remboursés / reste à charge 3052,79 3500 remboursés / 0 reste à charge

 chirurgien non conventionné

(Dr Bottero)

23,55 / reste à charge 3476,45 71,55 remboursés / reste à charrge 3428,45 3500 remboursés / 0 reste à charge

Le remboursement des dépassements d'honoraires est donc inférieur si votre chirurgien n'est pas conventionné, mais la différence est à comparer au montant des honoraires totaux ; le reste à charge pour le patient est sensiblement identique que le chirurgien soit conventionné secteur 2 ou non conventionné.

Remboursement des consultations pour chirurgie prise en charge 

Lorsque vous consultez un chirurgien conventionné en secteur 1, les honoraires de la consultation sont intégralement pris en charge par l'assurance maladie. Si le chirurgien est conventionné en secteur 2, il vous facturera un dépassement d'honoraires, non remboursé par l'assurance maladie, mais souvent remboursé par votre mutuelle. Si le chirurgien n'est pas conventionné, vous ne serez remboursé que 0,98 € par l'assurance maladie, et généralement très peu par votre mutuelle, à moins que vous n'ayez un contrat de remboursement aux frais réels.

Pour résumer, lorsque votre chirurgien n'est pas conventionné ...

Lorsque votre chirurgien n'est pas conventionné, c'est surtout pour les consultations que votre remboursement est quasi inexistant, à moins que voutre mutuelle n'intervienne. Concernant les honoraires pour les interventions chirurgicales, la différence de remboursement, pour la plupart des interventions de chirurgie plastique, entre un chirugien conventionné à honoraires libres (secteur 2) et un chirurgien non conventionné, est faible, voire nulle. Tous les autres frais liés à l'intervention sont remboursés de la même façon, que votre chirurgien soit conventionné ou pas.