injections botox toxine botulique visage rides annecy vistabel azzalure

  • Injections Botox Toxine botulique Rides Visage Annecy

Injections de toxine botulique . Botox

en médecine esthétique du visage

Injections de toxine botulique

Botox

Le Botox en quelques mots

La toxine botulique, ou Botox, permet de réduire certaines rides d'expression, en particulier sur le haut du visage, par un effet sur les muscles à l'origine des mouvements de la peau. Ces muscles sont affaiblis sous l'effet du Botox, ce qui diminue le plissement de la peau et les rides en conséquence. Les rides le plus souvent traitées par la toxine botulique sont les rides du lion (rides verticales entre les sourcils), les rides ou plis de la patte d'oie (au coin externe des yeux), et les rides horizontales du front. Pratiquées de façon progressive et raisonnable, les injections de toxine botulique ne figent pas, ne paralysent pas le visage. L'effet de la toxine botulique est temporaire, il cesse après 6 mois en moyenne ; les éventuels effets indésirables sont donc également toujours réversibles, faisant des injections de toxine botulique un traitement esthétique relativement peu risqué.

Au delà de l'effet sur les rides du visage, le Botox permet souvent d'ouvrir, de rafraichir et d'apaiser le regard, en agissant notamment sur la position des sourcils. Les injections de toxine botulique peuvent par ailleurs être utilisées sur le bas du visage et le cou, mais avec des effets moindres que sur le haut du visage (les injections de comblement, notamment par acide hyaluronique, sont le traitement médical esthétique de choix pour la partie inférieure de la face).

La toxine botulique, communément appelée Botox, est devenue depuis le début des années 90  une arme incontournable dans la prise en charge du rajeunissement facial, autant de façon thérapeutique pour traiter des signes déjà présents de vieillisement du visage, que dans un but préventif pour ralentir ce vieillissement. Particulièrement efficace au niveau du haut du visage, elle a permis de réduire considérablement la fréquence des interventions chirurgicales sur le front, notamment le lifting du front et des sourcils.

Le Botox, qui est un nom commercial de la toxine botulique, a été modifié en France pour les utilisations en esthétique du visage, en Vistabel ; il est produit par le laboratoire Allergan. Deux autres toxines botuliques sont autorisées en France : l'Azzalure, du laboratoire Galderma, et le Bocouture, du laboratoire Merz. Le Dr Bottero à Annecy utilise le Vistabel et l'Azzalure. La toxine botulique est une toxine produite par une bactérie, le Clostridium botulinum, à l'origine d'une maladie actuellement disparue, le botulisme ; les doses utilisées en médecine esthétique sont extrêmement faibles et ne peuvent reproduire cette maladie. La première utilisation de la toxine botulique en médecine remonte à 1975 (traitement du strabisme) ; son intégration aux traitements de médecine esthétique pour le rajeunissement facial date de 1990.


Comprendre la toxine botulique - Botox

botox annecy toxine botulique muscles visage face medecine rajeunissement Rides d'expression et contractures de la face

Les expressions du visage sont commandées par des muscles appelés les muscles peauciers de la face. "Peauciers" car ils agissent sur la peau, en la mobilisant de différentes façons pour créer les expressions. Sous l'effet des muscles peauciers la peau se plisse, puis elle se déplisse lorsque l'expression cesse. Au fur et à mesure du temps, à force de se plisser toujours aux mêmes endroits, la peau s'y creuse et se marque de rides, que l'on apelle les rides "d'expression". Par ailleurs, avec le temps et l'âge, ces muscles ont tendance, comme tous les muscles du corps, à se crisper, c'est à dire à se contracter de façon involontaire, indépendamment de toute expression, ce qui aggrave la formation des rides. Un exemple fréquent est celui des personnes qui ne peuvent s'empêcher de froncer en permancence les sourcils, sans même s'en rendre compte ; cela produit un regard crispé, sévère, et crée petit à petit les rides verticales situées entre les sourcils, que l'on appelle les "rides du lion".

La toxine botulique permet d'affaiblir temporairement les muscles d'expression dont on souhaite bloquer l'effet sur la peau. Elle permet d'une part d'éliminer les crispations musculaires involontaires, d'autre part de retarder le creusement des rides d'expression dans la peau et d'effacer les rides débutantes. En éliminant les crispations involontaires, la toxine botulique a un premier effet de relaxation du visage ; elle détend les traits, adoucit le regard, donne l'effet d'un visage apaisé. L'effet sur les rides est variable selon leur ancienneté. Les rides récentes de faible profondeur vont être généralement atténuées voire effacées par cette mise au repos de la peau que provoque la toxine botulique. A un stade plus avancé où les rides d'expression sont très creuses, la toxine botulique sera moins efficace et d'autres traitements pourront être proposés, tel que les comblements par acide hyaluronique.

Effets du Botox sur la position des sourcils

Indépendamment de son effet sur les crispations du visage et sur les rides d'expression, la toxine botulique peut agir sur la position de différentes partie du visage. L'effet le plus net, dont on essaye toujours de tirer profit lors d'injections de toxine botulique sur le haut du visage, est celui sur la position des sourcils. Les sourcils ont tendance à s'abaisser avec l'âge, notamment dans leur partie latérale (queue des sourcils) ; cet abaissement donne un regard plus triste, moins vif, plus dur, et l'élévation des sourcils est toujours bénéfique en matière d'embellissement, ou rajeunissement facial. Cet abaissement des sourcils est lié en premier lieu à la pesanteur et au relâchement des tissus du visage. Mais la position des sourcils dépend également d'un équilibre entre des muscles qui les tirent vers le haut, et des msucles qui les tirent vers le bas. Les muscles qui remontent les sourcils sont situés au niveau du front ; ce sont eux qui par leurs contractions répétées créent par ailleurs les rides horizontales du front. Les muscles qui abaissent les sourcils sont les muscles qui fronçent les sourcils et créent les rides "du lion", et les muscles à l'origine des rides de la patte d'oie, au coin externe des yeux. Tous ces muscles étant à l'origine par ailleurs de rides d'expression, ils sont les cibles habituelles de la toxine botulique. Ainsi lorsqu'on agit à leur niveau avec les injections de toxine botulique, on pourra aussi avoir un effet sur la postion des sourcils :  en affaiblissant un peu plus les muscles qui tirent les sourcils vers le bas que ceux qui les tirent vers le haut, ceux-ci s'élèvent automatiquement, créant l'effet d'ouverture du regard recherché.

Un effet similaire peut être obtenu au niveau des commissures buccales (coins externes de la bouche), qui ont aussi tendance à chuter avec l'âge. Cet effet est généralement moins net qu'au niveau des sourcils.


Intérêts des injections de Botox

En pratique, les injections de toxine botulique au niveau du visage peuvent permettre :

  • d'atténuer les rides du lion (rides verticales entre les sourcils), les rides de la patte d'oie ( plis autour des coins externes des yeux), et les rides horizontales du front
  • de relever les sourcils, notamment dans leur partie externe (queue des sourcils), ouvrant le regard
  • de supprimer les crispations involontaires du visage, notamment autour des yeux
  • de ralentir l'installation des rides d'expression avec l'âge en cas d'injections régulières
  • d'atténuer les rides présentent sur le haut ou les côtés du nez, sur le bas des paupières inférieures, les ridules fines des lèvres à un âge précoce
  • de relever les commissures buccales, ou ralentir leur affaissement
  • de réduire certaines crispations musculaires au niveau du cou.

Rides horizontales du front provoquées par l'élévation des sourcils

Rides horizontales du front provoquées par l'élévation des sourcils

Rides du lion lors du froncement des sourcils

Rides du lion lors du froncement des sourcils

Rides de la patte d'oie et rides horizontales du nez

Rides de la patte d'oie et rides horizontales du nez


Le Baby Botox

On parle de "baby botox" lorsqu'on fait des injections de toxine botulique à des personnes jeunes, avant 30 ans, dans un but essentiellement préventif, à des doses inférieures aux doses utilisées pour les traitements habituels. Cette pratique, qui peut paraitre excessive, a pourtant une certaine logique si l'on comprend le mode d'action de la toxine botulique.

Le Méso Botox

Injectée très superficiellement, dans le derme, en de multiples points sur une surface de peau donnée (à la façon des injections de mésothérapie), la toxine botulique aurait un effet sur la trophicité de la peau : la peau paraitrait plus souple, mieux hydratée. Cet effet semble mineur. En pratique, le Dr Bottero à Annecy ne pratique pas le mésobotox ; la mésothérapie classique, à base d'acide hyaluronique, sera préférée à la toxine botulique si c'est une amélioration de l'hydratation de la peau qui est recherchée.


botox annecy geneve rides toxine botulique injections visage lion pattes oie front vistabel azzalureDéroulement d'une séance d'injection de Botox

Afin d'éviter tout saignement excessif aux points d'injection, il est conseillé d'éviter la prise d'aspirine ou de vitamine E les jours précédents la séance de Botox. Il est souhaitable également de venir non maquillée, sinon vous pourrez vous démaquiller au cabinet juste avant les injections.

Les injections se pratiquent au cabinet du Dr Bottero à Annecy, une séance dure environ 20 minutes. 

Les aiguilles utilisées étant extrêmement fines, aucune anesthésie n'est généralement réalisée. L'application d'une crème anesthésiante sur la peau sera utile sur certaines zones comme les lèvres et les paupières, ou chez les personnes particulièrement sensibles aux piqures.

Les activités sociales ou professionnelles peuvent être reprise immédiatement car il n'existe généralement pas d'ecchymoses (bleus) après une séance d'injections de toxine botulique. Une marque rougeâtre et un petit gonflement de quelques millimètres de diamètre se produisent à chaque point d'injection, qui s'estompent en 1 à 2 heures.

Consignes après injection de toxine botulique

  • Pendant 2 heures suivant la séance d'injection, éviter tout effort intense et la position couchée sur le côté.
  • Pendant 2 jours suivant la séance, ne pas appuyer fort ou masser les zones d'injections, car il existe un risque de diffusion du produit, qui pourrait alors agir sur des muscles non visés par le traitement. Ainsi il faut aussi éviter  le port de casquette, chapeau ou casque trop serré.
  • Pendant 3 jours suivant la séance, effectuer des exercices de contractions fortes des muscles qui ont été injectés, afin d'augmenter l'effet du Botox sur ces muscles. Des consignes plus précises à ce sujet vous seront indiquées après vos injections par le Dr Bottero.

Exemple habituel d'injection de Vistabel sur l'ensemble du haut du visage

Photographies non contractuelles, publiées avec l'accord de la patiente.

  • Avant injection de toxine botulique

    Avant injection de toxine botulique

    Rides d'expression horizontales du front, verticales entre les sourcils (rides du lion), et rides de la pattes d'oie (au coin externe des yeux).
  • 1 mois après injection de Vistabel sur le haut du visage

    1 mois après injection de Vistabel sur le haut du visage

    Les différentes rides d'expression sont atténuées. Les sourcils sont très légèrement relevés, l'ensemble donnant un effet d'ouverture et de détente du regard et de l'ensemble du haut du visage.
  • Avant injection de toxine botulique

    Avant injection de toxine botulique

    Rides d'expression horizontales du front, verticales entre les sourcils (rides du lion), et rides de la pattes d'oie (au coin externe des yeux). On note une contracture (involontaire) entre les sourcils et sur le front, qui durecit le regard et le haut du visage.
  • 1 mois après injection de Vistabel sur le haut du visage

    1 mois après injection de Vistabel sur le haut du visage

    Les différentes rides d'expression sont atténuées. Les sourcils sont très légèrement relevés, l'ensemble donnant un effet d'ouverture et de détente du regard et de l'ensemble du haut du visage ; c'est cet effet global qui est le plus notable, et qui ne serait pas obtenu avec de simples comblements des rides par acide hyaluronique.


Quand et comment apprécier le résultat des injections de toxine botulique ?

Les effets de la toxine botulique commencent à apparaitre quelques jours seulement après les injections et s'installent progressivement sur 2 à 3 semaines, avec des effets parfois variables dans le temps ou d'un côté à l'autre. Des asymétries ou effets paradoxaux sont habituels pendant cette période, et disparaissent le plus souvent progressivement.

Le but des injections de toxine botulique est d'apporter un effet d'amélioration globale de la zone traitée, le plus souvent le haut du visage, le regard, il n'est pas d'atteindre un état de perfection. Si vos souhaits sont réalistes, ce traitement esthétique est susceptible de vous donner une grande satisfaction. Le visage doit paraitre apaisé, sans crispations, le regard plus ouvert, les rides d'expression moins marquées au repos et moins prononcées lors des expressions ; le visage ne doit pas paraitre figé, mais il est normal que certaines expressions soit moins prononcées puisque bloquées par la toxine botulique . Il est également normal que des rides anciennes très creuses persistent, qu'il persiste également des rides dans des zones qu'il n'est pas souhaitable de bloquer avec la toxine botulique. Un complément de traitement par acide hyaluronique peut s'avérer nécessaire. Par ailleurs les asymétries présentent habituellement sur le visage ne sont pas forcément traitées par les injections.

Parfois une correction d'une imperfection pourra être effectuée par une seconde injection, mais celle-ci ne devra pas se faire moins de 3 à 4 semaines après la première séance. La pratique de corrections secondaires ne doit pas être habituelle, mais réservée à la survenue de réelles imperfections gênantes, car il existe un risque d'immunisation (principe du vaccin) contre la toxine botulique si les injections sont trop rapprochées ; cette immunisation oblige alors à rapprocher les injections et à augmenter les doses pour un effet satisfaisant.

Les effets des injections de toxine botuliques durent de 3 à 6 mois. L'effet est souvent de courte durée, de l'ordre de 3 à 4 mois, après le première séance, puis cette durée s'allonge après deux à trois séances. Il est fréquent que les effets persistent de 6 à 8 mois lorsque les injections sont régulières et que des injections secondaires ne sont pas pratiquées trop régulièrement.

Les effets du Botox et la durée de ces effets sont en fait extrêmement variables d'une personne à l'autre. La plupart des patients renouvellent les injections tous les 6 mois environ. Certaines personnes ont des effets plus longs et d'autres une forme de résistance à la toxine botulique et doivent cesser le traitement si les effets sont trop faibles ou de trop courte durée. Si l'effet est de courte durée mais que vous souhaitez toutefois poursuivre le traitement, il est souhaitable de respecter un délai minimum entre deux séances de 3 mois afin d'éviter l'immunisation qui rendrait la toxine encore moins efficace.

Si l'on comprend bien le principe des injections de toxine botulique à visée esthétique, il va de soi que ces injections n'ont de sens que si elles sont pratiquées régulièrement. Cependant en cas d'arrêt des injections, les muscles reprennent progressivement leur fonctionnement normal ; il n'y a  pas d'aggravation de l'état de la peau, même si les patients peuvent en avoir l'impression car ils étaient habitués aux effets bénéfiques du Botox. Le vieillissement reprend alors son cours normal, et le gain préventif obtenu pendant la période de "mise au repos" de la peau du fait des injections sera néanmoins acquis.


Effets indésirables et complications après injections de toxine botulique

Comme après tout traitement, des effets indésirables mineurs peuvent survenir après une injection de toxine botulique. Ils sont toujours réversibles. Les plus fréquent sont les suivants :

  • rougeur, oedème, ou ecchymoses (bleus) peuvent survenir et persister plusieurs jours aux points d'injection
  • un oedème peut s'installer, particulièrement autour des yeux et persister plusieurs jours, voire semaines
  • sensations désagréables de perte de sensibilité ou de blocage excessif des zones traitées
  • asymétrie temporaire du visage.

Des complications plus gênantes, mais toujours réversibles, peuvent plus rarement survenir :

  • céphalées
  • chute ou élévation excessive d'un ou des sourcils
  • abaissement anormal (ptosis) d'une paupière
  • diplopie (vision double)
  • sécheresse oculaire
  • gêne au sourire ou à la déglutition
  • complications générale exceptionnelles telles que réactions allergiques, nausées, vertiges, syndrome grippal, sécheresse cutanée ou buccale.