Dr Luc Bottero - annecy

  • chirurgie esthétique des seins

    chirurgie esthétique des seins

    Augmentation mammaire par implants

Implants mammaires

Suites opératoires

Les suites opératoires sont généralement marquées par des douleurs, pour lesquels un traitement antalgique est prescrit. Ces douleurs sont extrêmement variables d’une personne à l’autre, souvent importantes pendant quelques jours, puis s’atténuant progressivement. Elles sont souvent plus importantes lorsque les implants sont rétro-pectoraux, mais cela n’est pas systématique, et cet argument ne doit pas intervenir dans le choix du positionnement des implants. Le volume des implants intervient également sur les douleurs, qui sont plus importantes lorsque les implants sont volumineux et que les tissus ont peu de laxité, c’est à dire de souplesse. L’utilisation de drains peut aussi être à l’origine de douleurs ; le Dr Bottero n’en utilise habituellement pas pour l’augmentation mammaire.

Dans tous les cas, le traitement antalgique prescrit permet de diminuer les douleurs de façon importante.

En cas de voie d'abord axillaire (cicatrice dans l'aiselle), un pansement légèrement compressif englobant l’ensemble de la poitrine est généralement réalisé au bloc opératoire à la fin de l’intervention ; il est retiré le plus souvent le lendemain de l’intervention et remplacé par des pansements plus petits, placés sur les sutures uniquement. En cas de voie d'abord sous-mammaire ou aréolaire, un simple pansement de protection, non compressif, est réalisé en fin d'intervention sur les sutures.

Les fils de suture utilisés sont internes et résorbables. L’aspect de la suture au départ est celui d’un volumineux replis de peau qui s’atténue progressivement après le premier mois.

Un soutien-gorge de contention spécial doit être porté, parfois nuit et jour, pendant 4 à 8 semaines après l'intervention. Il est ensuite possible de porter des soutien-gorges normaux, avec ou armatures. La durée pendant laquelle il est nécessaire de porter le soutien-gorge de contention dépend du type d'augmentation mammaire, de la morphologie initiale de la patiente, et de la façon dont se déroulent les suites opératoires ; elle varie donc d'un cas à l'autre, et le Dr Bottero vous indique la conduite à tenir tout au long de l'évolution.

Parfois des massages de la poitrine doivent être réalisés par la patiente, mais cela n'est pas toujours nécessaire.

Un oedème (gonflement) est habituel, s’atténuant progressivement sur une période d’1 à 2 mois. Des écchymoses (bleus) sont possibles ; elles sont sans gravité et disparaissent généralement en 3 à 4 semaines.

Tous les mouvements en force utilisant les bras, et l’élévation des bras, sont douloureux pendant 1 à 2 mois, surtout lorsque les implants ont été mis en arrière des muscles pectoraux. Des consignes spécifiques sont à respecter en cas d’utilisation d’implants anatomiques afin de limiter leur risque de rotation.

L'arrêt des activités professionnelles est généralement nécessaire pendant 1 à 2 semaines.

L’arrêt des activités sportives est nécessaire pendant 1 à 2 mois, selon les activités pratiquées et le type d’augmentation mammaire réalisée (position des implants, type d’implants).

En pratique, le Dr Bottero vous donnera après l’intervention des consignes précises à respecter, variables en fonction du type d’augmentation mammaire réalisée, des implants utilisés, et de vos activités habituelles.