Dr Luc Bottero - annecy

  • Chirurgie esthétique du ventre

    Chirurgie esthétique du ventre

    Abdominoplastie - Annecy

Abdominoplastie

ou plastie abdominale

L'abdominoplastie, ou plastie abdominale, est une intervention qui permet de traiter le relâchement de la paroi abdominale. On parle aussi de lifting du ventre.

La paroi abdominale est constituée de plusieurs couches : la peau en surface, puis une épaisseur plus ou moins importante de graisse, et enfin plus en profondeur des muscles. Chacune de ces couches peut être altérée : la peau peut être distendue, de même que les muscles, et la graisse située entre peau et muscles peut être en excès.

Lorsque seule la couche de graisse pose problème, en étant trop importante, et que peau et muscles ne sont pas altérés, il est possible de réaliser une simple lipoaspiration ; on ne parle alors pas d'abdominoplastie, mais simplement de lipoaspiration du ventre.

On parle d'abdominoplastie dès lors que la peau est distendue ; il existe alors un excès de peau qui doit être retiré pour permettre une remise en tension. Si les muscles sont distendus, ils seront remis en tension dans le même temps. Et s'il existe en plus un excès de graisse, celui-ci pourra être traité par une lipoaspiration associée, pourvu que cet excès ne soit pas trop important ; la lipoaspiration n'est alors qu'une partie de l'abdominoplastie.

Lorsque la peau du ventre est distendue, il peut exister un repli de peau retombant devant le pubis, le tablier abdominal, ou simplement un aspect relâché, avec des ondulations et éventuellement des vergetures, d'une partie plus ou moins importante du ventre. Le relâchement de la peau n'apparait parfois que dans la position assise, ou penché en avant. Dans tous ces cas, le point commun est l'existence d'un excès de peau qui doit être retiré. Cet excès de peau étant retiré, la peau restante peut être remise en tension.

Habituellement l'abdominoplastie consiste à retirer un fuseau de peau horizontal situé au dessus du pubis et s'étendant parfois jusqu'aux hanches. La hauteur de ce fuseau de peau remonte parfois jusqu'à l'ombilic (nombril) ; elle dépend de l'importance la distension de l'abdomen. La graisse située sous la peau de ce fuseau est toujours retirée avec la peau. La peau située au dessus de la zone retirée est alors décollée, c'est à dire séparée des muscles, ce qui permet de la retendre vers le bas et de refermer la zone où la peau en excès a été retirée. Dans le même temps, il est possible de corriger une distension souvent présente au niveau des muscles ; cette distension se traduit généralement par la présence d'un écart anormal entre deux muscles tendus entre le thorax et le pubis, les muscles grands droits de l'abdomen ; on parle de diastasis des grands droits. Le diastasis est traité par une suture rapprochant ces deux muscles l'un de l'autre, réalisant un véritable corset sur la paroi abdominale.

Plastie abdominale étendue - Transposition de l'ombilic

Lorsque l'excès de peau retiré est important, le nombril, après remise en tension de la peau restante vers le bas, peut être attiré dans une situation trop basse. Il faut donc le remettre à son emplacement initial : on parle de transposition de l'ombilic. Il existe alors une petite cicatrice autour du nombril, et parfois une cicatrice verticale située entre nombril et pubis, correspondant à l'endroit où se trouvait le nombril avant transposition. Dès lors qu'une transposition de l'ombilic est réalisée, on parle de plastie abdominale étendue, ou grande plastie abdominale. Une telle intervention est parfois partiellement prise en charge par l'assurance maladie, car elle corrige une déformation majeure de la paroi abdominale, avec possible gêne fonctionelle.

MIni-plastie abdominale

Lorsque la position du nombril après remise en tension est satisfaisante, il n'est pas nécessaire, même si cette position est un peu plus basse que la normale, de réaliser une transposition de l'ombilic. On parle alors de mini-plastie abdominale, ou plastie abdominale localisée. Il n'y a pas dans ce cas de cicatrice autour du nombril. Ce type de plastie abdominale remet surtout en tension la partie inférieure du ventre, entre le nombril et le pubis. Elle n'est pas adaptée si la partie du ventre située au dessus du nombril est très distendue. Une mini-plastie abdominale est considérée comme un geste à visée purement esthétique et n'est jamais prise en charge par l'assurance maladie.

On peut ainsi distinguer deux grandes catégories de plasties abdominales : les plasties avec transposition de l'ombilic (appelées aussi grandes plasties abdominales, ou plasties abdominales étendues), et les plasties abdominales sans transposition de l'ombilic (appelées mini-plasties abdominales, ou plastie abdominale localisées).

 

  • Abdominoplastie avec transposition de l'ombilic
  • Cicatrices résiduelles
  • Abdominoplastie avec transposition de l'ombilic

    Le fuseau horizontal dessiné en pointillés correspond à la peau distendue qui doit être retirée. Le nombril est conservé. La peau située au dessus de la zone retirée est décollée, c'est à dire séparée des muscles ; le décollement permet de retendre ensuite cette peau vers le bas tout en refermant la zone où la peau distendue a été retirée.
  • Cicatrices résiduelles

    Il résulte de l'opération une cicatrice située sur le bas du ventre, remontant plus ou moins vers les hanches, et une cicatrice située autour du nombril. En cas de mini-abdominoplastie, il n'existe pas de cicatrice autour du nombril.