Dr Luc Bottero - annecy

  • chirurgie esthétique des seins

    chirurgie esthétique des seins

    Lipomodelage

Intervention

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale, car plusieurs zones sont concernées ( les seins, mais également toutes les zones de prélèvement de la graisse ).

Une consultation est toujours organisée avec un médecin anesthésiste avant l’intervention.

L’hospitalisation est de courte de durée, de 12 à 24 heures : l’entrée se fait le jour de l’intervention, et la sortie le soir même ou le lendemain matin.

L’intervention commence, avant l’anesthésie, par un repérage précis des zones de prélèvement de la graisse.

Le choix de ces zones est fonction de la localisation des zones d’excès de graisse, mais également des désirs de la patiente car le prélèvement apporte une certaine diminution du volume de ces zones ( comme le ferait une lipoaspiration modérée). Ce choix est également fonction de la quantité de graisse jugée nécessaire.

En fonction des sites de prélèvement choisis, l’intervention se pratiquera dans une seule position (patiente allongée sur le dos), ou dans deux positions (patiente allongée sur le ventre, puis sur le dos), notamment si l’on souhaite prélever sur les hanches, les fesses, dans le dos. La durée de l’intervention est considérablement augmentée lorsque deux positions sont nécessaires.

PRÉLÈVEMENT DE LA GRAISSE

L’anesthésie étant réalisée, le premier temps de l’intervention est le prélèvement de la graisse. Il se fait à l’aide d’une canule atraumatique (aiguille à extrémité mousse) de 3 mm de diamètre. La canule est introduite par de courtes incisions ( 3 mm environ), placées chaque fois que possible dans des zones peu exposées ou des plis naturels.

TRAITEMENT DE LA GRAISSE

La graisse prélevée ne contient pas uniquement des cellules graisseuses vivantes ; certaines cellules sont détruites lors du prélèvement, et du sang est également prélevé. Ces éléments non désirés doivent être séparés des cellules graisseuse vivantes ; il existe pour cela différentes méthodes, la plus utilisée est la centrifugation. Après traitement, on obtient un concentré de cellules graisseuse vivantes prêtes à être greffées.

TRANSFERT DE LA GRAISSE AU NIVEAU DE SEINS

Il se fait à l’aide de micro-canules ( 1 à 2 mm de diamètre), dans différents plans, à partir d’incisions courtes (1 à 2 mm) situées en périphérie des seins et au niveau des aréoles. Des micro-particules de graisse doivent ainsi être déposées le plus uniformément possible dans les seins. La sur-correction, c’est à dire l’excès d’injection de graisse, doit absolument être évitée ; c’est en effet la bonne dispersion des cellules graisseuses dans le tissu receveur qui augmente leur surface de contact avec ce tissu et assure leur survie, donc la «prise» de la greffe et la réussite du transfert de volume.

La durée de l’intervention dépend du nombre de sites donneurs, de la quantité de graisse à transférer, d’un éventuel changement de position de la patiente en cours d’intervention ; elle peut varier de 2 à 4 heures.